Dans la plaine cultivée

L’herbe à été fauchée partout et les moissons sont bien avancées.

Leurs habitants sont déboussolés d’être ainsi mis à découvert.

Un renardeau a trouvé une prairie plus humide où l’herbe repousse et où il chasse les sauterelles.

Les chouettes chevêches se sont rapproché du village , elles chassent les mulots qui se sont réfugiés sous un vieux tas de pneus.

La chevrette conduit ses faons vers le rideau d’arbres qui borde un petit ruisseau , là ou il reste de l’herbe verte.

Les lièvres fréquentent les bords de champs et de chemins, les lisières pour s’éclipser discrètement en cas de danger. Un petit levraut vient à ma rencontre, me dépasse et sursaute quand soudain il arrive à ma hauteur. Il file sur 20 mètres puis se demande si c’était une menace sérieuse et reprend sa pérégrination.

Pelouses en juin

Les pelouses calcaires étaient encore vertes et fleuries en juin

Elles sont maintenant grillées par le soleil et la sécheresse

Les fleurs et les papillons ne sont plus qu’un souvenir

Passe passe le temps…

Renouveau

Le printemps passe si vite.

Tout me semble s’accélérer, le feuillage qui se déploie, les fleurs qui s’épanouissent .

Les insectes aussi suivent l’avancement de la végétation.

Et les oiseaux aussi n’ont plus un instant à perdre

Printemps

Il y a juste un mois les mésanges à longue queue commençaient à nourrir leurs petits. Après avoir passé près de 15 jours à couver dans le nid en forme de boule, la femelle s’est retrouvée avec la longue queue déformée.
  Puis, après 3 semaines au nid, les jeunes se sont envolés et tournent maintenant dans les buissons où les parents entament une seconde couvée.

Avril

Floraisons et insectes

Regarder à hauteur d’herbe pour découvrir le

Peuple de l’herbe.

Parfois minuscule , presque invisible mais indispensable au cycle annuel .

Se méfier quand même des tiques qui attendent le chaland, agrippées sur les herbes sèches du bord du chemin.

Floraisons

Premiers signes de la fin de l’hiver, les clochettes des nivéoles

Puis le joli-bois aux fleurs roses très odorantes

Avant le déploiement du tapis blanc des anémones sylvie

Toutes se hâtent avant l’apparition du feuillage qui obscurcira les sous bois.

Neige, Blanc

Si peu souvent, la neige recouvre tout;

Modifie le paysage

les habitudes et le comportement des oiseaux.

Toujours très méfiants , leur priorité est de se nourrir.

Arbres en hiver

Au lendemain du jour le plus court,

la brume qui se lève dévoile

La silhouette des saules

Déjà les premières fleurs

de Joli-bois et de noisetiers à l’heure où

le soleil se couche,et la lune se lève derrière les chatons

Aigrettes

Rares il y a 25 ans

Elles sont de plus en plus nombreuses à passer l’hiver chez nous.

Peut être bientôt resteront elles en été?

Dès le début de l’automne, dans les prés ou les labours

En groupes ou solitaires

Elles guettent les mulots, recherchent les derniers insectes ou les vers de terre

Mais surtout  les poissons  et larves aquatiques sur les berges des étangs.

 Dérangées elles se regroupent et attendent la fin de l’alerte.

Contre-jours

Lever du soleil

Lumière rasante

En contre-jour et ombres chinoises

Avant l’aube déjà les grues décollent

Et les mouettes commencent leurs pêches

Au sol le pygargue guette

Son envol déclenche la panique chez les canards