Balade en mai

Sortie matinale dans les près humides où les premières orchidées. s’épanouissent …

En lisière je rencontre les chevreuils et la renarde, puis en forêt où je ne suis pas assez discret, je fais peur à l’écureuil qui se cache de l’autre côté du chêne et au gobemouche à collier qui s’envole.

Après midi , vers les étangs; je fais demi tour pour ne pas déranger la petite famille d’oies, le jars veille sur les trois oisons. Juste comme j’arrivais il a foncé sur un héron qui s’était posé sur la rive (opportuniste celui ci ne dédaignerai pas avaler l’un des petits)

Plus loin je vois un pygargue qui doit esquiver les piqués d’un balbuzard pêcheur qui le poursuit un long moment .

Je longe un parc à vaches vers un bourdonnement qui provient d’un saule: un essaim d’abeilles vient de s’y poser, des centaines d’abeilles tournent autour de moi.

Quelques traquets motteux utilisent les piquets de parc pour attraper les insectes au sol.

Avec les hirondelles et les chardonnerets, ils m’ont fait oublier la proximité du troupeau et du taureau qui n’apprécie pas ma présence persistante. Il commence à gratter nerveusement le sol …

Une réponse sur “Balade en mai”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *