Sarabande de lièvres

Au détour d’un chemin, un lièvre dressé. En regardant mieux j’en vois un second. Puis un autre encore. Il y en a cinq, c’est le début de la saison des amours. Ils s’observent, se jaugent puis il y en a un qui démarre, et la poursuite commence pour quelques instants avant une nouvelle pause.Le printemps est arrivé !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *