Trop d’émotions

L’attente semble parfois longue

 Tôt ce matin, rien de remarquable si ce n’est au loin des chevreuils et des pigeons, puis un pygargue adulte qui se rafraichit sur les rives de l’étang.

 Vers 7 h l’un des jeunes pygargues se rapproche mais il est vite hors de mon champ de vision.

 

15 minutes plus tard il se perche pour ainsi dire au-dessus de moi: décalé de 5m sur ma droite,un peu en retrait et à 15 m de hauteur. Avec les jumelles je distingue  ses serres entre le feuillage. Puis je l’entend s’envoler en longeant la lisière, il se pose de l’autre côté de l’étang à plus de 300 mètres.

 Et voilà le martin pêcheur, les martins pêcheurs!!

 Une parade nuptiale pour une deuxième ou troisième couvée. Des éclairs bleus dans tous les sens, le mâle pêche pour séduire la femelle et vole autour d’elle.

 Une véritable exhibition. Comme hier, il attrape un beau petit poisson qu’il assomme vigoureusement avant de le placer dans son bec tête en avant.

Quand c’est pour lui, pour l’avaler sans problème il le place dans l’autre sens. Pour l’offrir ou pour nourrir les poussins il part avec le poisson la tête orientée vers l’avant. Pour les petit ce sont le plus souvent de tout petits poissons ou des larves de libellule.

 Mais je n’ai pas vu l’offrande ils ont préféré s’isoler…

 A peine ils s’envolent que le jeune pygargue revient vers moi et se pose presque au même endroit. Trop prêt!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *